Premier succès pour l’anneau mitral innovant de la firme française Kephalios

Le premier anneau mitral réglable par un cathéter à Ballonnets, a été implanté avec succès chez un patient avec une insuffisance mitrale à l’Université de médecine de Vienne.

La firme Kephalios basée en France, à Aix-en-Provence, vient d’annoncer que Kalios, son anneau mitral innovant réglable avec un cathéter à ballonnets et conçu pour corriger l’insuffisance mitrale, a pour la première fois été implanté avec succès chez un patient souffrant de cette maladie cardiaque, le 1er janvier, à l’hôpital général de Vienne, en Autriche. Le patient implanté est l’un des cinq destinés à recevoir Kalios dans le cadre de l’étude « Optimise », une première étude clinique sur l’homme visant à tester la faisabilité et l’innocuité du dispositif.  La technique d’implantation est inspirée de celle des anneaux Carpentier. Cependant la taille et la forme de l’implant Kalios peuvent être ajustées, si nécessaire, à de multiples reprises dans les mois suivant l’opération au moyen d’interventions mini-invasives. Ces interventions simples permettent d’optimiser la réparation de la valve mitrale, tout en protégeant la fonction ventriculaire…